Ligue AURA Badminton
04 76 91 47 86
ligueaurabadminton@badminton-aura.org

Comment bien gérer sa reprise ? Mesures et des pistes de réflexion

Created with Sketch.

Comment bien gérer sa reprise ? Mesures et des pistes de réflexion

Depuis plusieurs semaines nous sortons petit à petit et essayons de retrouver une vie normale. Les annonces du ministre concernant la reprise sportive à compter du 2 juin en zone verte à amené les fédérations à présenter des protocoles propres à leurs activités validés par le ministère.

Vous avez sans doute vu et lu les recommandations tant attendues de notre fédération (Si non, n’ayez crainte, elles sont en fin d’article) ! Oui mais concrètement  comment retourne t-on jouer ? Quels sont les pièges dans lesquels ne pas tomber ? Quelles sont les mesures à ne pas omettre ? Si la mairie refuse, que doit-on faire ? Voici quelques éléments de réponse….

Réponses aux questions avec la mairie :

                               -1-          La mairie doit avoir mis en place des protocole pour l’usage de ses locaux : où l’entrée, où la sortie, sens de circulation, matériel mis à disposition…Récupérez impérativement ces protocole pour définir avec les services des sports locaux le protocole propre au badminton. Mieux vaut faire le tour ensemble de toutes les obligations avant que les usagers n’entrent dans les locaux.

                               -2-          Vous avez lu et c’est bien cela qui a été décidé : 10 personnes pour 3 terrains SI et SEULEMENT SI il y a minimum 4 mètres entre les groupes de 3 terrains. Ainsi on peut avoir un groupe de 3 terrains et un autre groupe de 3 terrains qui accueilleront donc 20 personnes MAIS il doit y avoir minimum 4 mètre entre les deux groupes !! Veillez avec les services compétents que les locaux se prêtent à l’activité souhaitée.

Source : Ligue PACA Corse Badminton

                               -3-          La mairie (ou la communauté de commune suivant qui est propriétaire) refuse que vous soyez plus de 10 dans les locaux alors que vous pourriez être 20, quel recours avez-vous ?

AUCUN ! Le propriétaire est maître des règles d’utilisation de son site sans compter que la plupart du temps lesdits locaux vous sont mis à disposition gracieusement, donc pas de contrat de location. Ne vous énervez pas et essayer de comprendre le pourquoi de ce refus ? Il y a plusieurs raisons possibles et le propriétaire ne veut sans doute pas vous nuire mais se prémunir :

                – Tout d’abord par crainte d’infection durant vos créneaux. En effet, si le ministère à valider les protocoles sportifs, il a aussi rédigé un décret le 31 mai 2020 qui limitait le nombre de personnes dans un espace clos à 10. Bref, vos élus locaux se couvrent et attendent des assouplissements plus massifs pour s’accorder avec ces derniers. Soyez un peu patients, après le 22 juin nous verrons si les choses s’assouplissent encore un peu plus !

                – Le propriétaire n’a pas forcément la capacité de faire exécuter un nettoyage après chaque usager. Il limite alors au maximum les présences. Mettons-nous à leur place, les textes changent si vite que leurs équipes doivent aussi être sans cesse réorganisées pour le nettoyage, qui lui-même se doit d’être beaucoup plus fréquent et exigeant…pas si simple !

Réponses vis-à-vis du (de la) salarié(e) :

Nous allons ici parler des salariés directs de votre structure, l’auto-entrepreneur devant LUI-MEME se prémunir et proposer un protocole sur ses activités. Mais vous savez parfaitement que cela ne concerne bien entendu pas les créneaux de jeu en club puisque ce serait illégal donc que nous n’allions pas aborder l’auto-entreprenariat bien sûr!

Déjà, pour commencer, un tel salarié se rend (bien évidemment) à sa visite obligatoire de la médecine du travail dont vous connaissez le numéro de téléphone. Sachez que ces services se doivent aussi de vous accompagner sur la prévention des risques donc n’hésitez pas à prendre conseil auprès d’eux. Ils ont parfois mis en place des aides bien facilitantes locales dont il serait dommage de ne pas profiter.

                               -1-          Lui faire lire le guide de procédure de reprise fédérale (accessible ici) ainsi que les protocoles définis avec le propriétaire de l’équipement.

                               -2-          Lui rappeler son obligation STRICTE de respect des consignes de distanciation et des protocoles ci-avant cités. Ce respect pour sa personne mais aussi pour toutes celles et ceux encadrés par ses soins.

                               -3-          Que lui fournir ? Tout dépend à quel niveau.

                -Pour pratiquer le badminton :

Raquette, chaussures : ni plus ni moins que le matériel habituel. Si vous souscrivez à un contrat coach par exemple, il a reçu son matériel en début de saison, il l’utilise sans le partager !!

Volants : Si vous fournissez les volants, il (elle) doit être le(a) seul(e) à les manipuler (envoi et ramassage) en cas de distribution. S’il(elle) en donne aux joueurs en début de séance, il(elle) est le(a) seul(e) à le faire, avec des mains propres et il(elle) identifie le volant en fonction de qui le reçoit. Personne d’autre ne manipule son marqueur, personne ne va chercher dans le tube directement.

Filets-poteaux… : S’ils doivent être installés en début de séance, une seule personne s’en charge et doit être munie d’un masque et avoir les mains propres (elles devront être lavées à nouveau après). Si c’est le(a) salarié(e) du club, bien l’informer de cette procédure et prévoir un temps de mise en place plus long.

                -Pour son hygiène :

Il(elle) doit forcément être muni(e) d’un masque et doit être en mesure de se laver les mains aussi souvent que nécessaire. C’est de la sécurité au travail donc vous devez lui fournir ce dont il(elle) a besoin.                              

Concernant ce masque :

– s’il est personnel et en tissu, il(elle) vient avec son masque propre au début de chaque séance et le change toutes les 4 heures minimum. S’il est jetable, vous le lui fournissez. Rien ne vous empêche dans tous les cas d’avoir une boite de masques jetables en secours dans votre local et mis à sa disposition

– si vous les lui fournissez : S’il est en tissu, en fournir autant que nécessaire pour permettre de les laver aussi souvent que de raison. Il(elle) remporte celui utilisé durant la séance et le lave chez lui(elle). S’il est jetable, veillez à ce qu’il(elle) en ait toujours en quantité suffisante.

– le savon : vous avez du définir en amont si la mairie fourni du savon ou du gel et où. Munissez votre salarié(e) également d’un gel hydroalcoolique qu’il(elle) aura avec lui(elle) durant ses séances afin de se laver les mains aussi souvent que possible. Par contre, ne lui demandez pas d’apporter le sien, vous devez le lui fournir.

– le désinfectant : Certaines mairies fournissent du désinfectant pour les tables, chaises…qu’elles laissent à disposition. Expliquer au (à la) salarié(e) comment l’utiliser et quand. Expliquez aussi ce qu’il a été décidé de faire vis-à-vis des lingettes et des gants alors utilisés. Théoriquement la désinfection doit être faite par le propriétaire de l’équipement, mais pour les petites choses ou les sanitaires avoir vos désinfectants est un plus non négligeable. Pour les sanitaires, prévoyez un spay afin d’éviter les lingettes qui passent de main en main ou alors ce doivent être des lingettes jetables (dans la poubelle, pas les toilettes SVP !!!!).

Réponses vis-à-vis des adhérents :

Informez-les, informez-les et informez-les ! Il y a autant de procédures que de lieux, autant d’obligations que d’activités alors :

                -Informez les des obligations lors de leur inscription au créneau. N’hésitez pas à leur demander en amont de leur venue de :

                                               – venir avec un masque, du gel hydroalcoolique pour qu’ils s’en servent dès qu’ils cessent un peu le jeu

                                               – identifier les volants dont ils vont se servir afin de ne pas le faire dans la salle et donc éviter de se passer un marqueur.

                -Affichez le protocole pour votre salle dans la salle et bien visible

                -Affichez le protocole fédéral ci-joint

                -Accompagnez-le autant que faire se peut sur place pour les aider à créer les habitudes qui les soulageront des contraintes qu’aujourd’hui toutes ces procédures nous imposent.

Tout ceci peut sembler lourd et fastidieux, mais vous verrez que c’est plus une question d’habitudes au fond. Alors plus vite nous prenons le bon pli, plus vite nous n’y pensons plus et pensons surtout à ce plaisir infini de nous retrouver afin d’échanger de visu !

Assez des visios et vidéos, il est temps de retrouver nos poteaux, puisqu’un club avant d’être de la performance, c’est un groupe d’individus qui aiment bien s’amuser ensemble que diable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *