Ligue AURA Badminton
04 76 91 47 86
ligueaurabadminton@badminton-aura.org

Le portrait du mois de janvier : Laure Chabanel

Created with Sketch.

Le portrait du mois de janvier : Laure Chabanel

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER !

Le portrait du mois de janvier

Laure Chabanel, trésorière du Badminton Yssingelais (YB-43)

Florian Baud : Peux-tu te présenter rapidement ainsi que ton parcours de badiste ?

Laure Chabanel : Je m’appelle Laure, j’ai 38 ans et je suis infirmière depuis 16 ans. J’ai commencé le bad en septembre 2010, il y a maintenant 9 ans.
Le badminton est un sport physique qui permet d’évacuer nos soucis et de se vider la tête, et surtout le badminton m’a permis de rencontrer des belles personnes qui sont devenues des amis.

F.B : Comment et pourquoi es-tu devenue trésorière de ton club ?Peux-tu nous expliquer rapidement en quoi consiste ce rôle ?

L.C : Je suis devenu trésorière de notre club du BY43 après l’Assemblée Générale, suite à la démission de notre ancien bureau en 2016. 
Le rôle du trésorier est de gérer les comptes de notre association, de gérer les inscriptions de nos joueurs et de payer les inscriptions aux différents tournois.
Notre bureau actuel se compose d’un président, d’un vice-président, d’un trésorier et d’un secrétaire. Toutes les décisions sont prises en groupe.

F.B : Le comité 43 ne compte malheureusement pas beaucoup de bénévoles. A terme, intégrer l’équipe du comité te semble-t-il être un challenge intéressant ?

L.C : Le rôle du Comité Départemental 43 est très important et les bénévoles font un travail énorme. Bien sûr, ils ne sont pas assez nombreux.
Mais pour moi le comité doit être composé de personnes n’ayant pas de rôle dans les différents bureaux de chaque club du département.

F.B : La ligue organise une formation des dirigeants tous les ans en septembre, afin de donner des contenus aux bénévoles de clubs dans la gestion de leur structure et de leur permettre d’échanger avec des collègues de toute la région. Serais-tu intéressée pour y participer ?

L.C : Cette formation peut être très intéressante mais pour moi, on ne peut pas gérer de la même façon un grand club composé de nombreux compétiteurs et un club familial comme le nôtre qui se compose de 55 joueurs adultes et 15 enfants et où il n’y a que peu de compétiteurs.
Personnellement, avec mon travail qui m’oblige à travailler les weekends, je ne peux pas participer à une formation comme celle-là.

F.B : Pour finir, que peut-on te souhaiter pour cette nouvelle saison ?

L.C : Cette année sportive commence mal pour notre petit club avec l’annulation de notre tournoi annuel, La plume du Coc, suite aux intempéries ayant abîmé notre gymnase.
Sinon, pour cette année, nous espérons continuer à prendre beaucoup de plaisir à jouer au bad et à rencontrer de belles personnes.

Retrouvez tous les portraits réalisés dans la plume de l’AURA dans l’onglet dédié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *