Ligue AURA Badminton
04 76 91 47 86
ligueaurabadminton@badminton-aura.org

Le portrait du mois : Clémentine Jullien

Created with Sketch.

Le portrait du mois : Clémentine Jullien

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER !

Le portrait du mois de septembre :

Clémentine Jullien, ancienne entraîneure du comité départemental 74

Florian Baud : Peux-tu te présenter rapidement, ainsi que ton parcours dans le bad’ ?

Clémentine Jullien : Je m’appelle Clémentine Jullien, j’habite entre Annecy et la Clusaz, entre le lac et la montagne. J’ai été entraîneure de bad’ pendant 6 ans (NDLR: entre autres pour le CD74 où elle a créé les stages féminins) puis après un break d’un an, durant lequel j’ai réalisé avec mon frère un tour du monde en sac à dos et vélo, j’ai décidé de tenter des expériences professionnelles en station de ski, mettant ainsi ma carrière badiste de côté.  J’ai maintenant un restaurant à la Clusaz.

F.B : Comme on vient de le voir, tu as longtemps joué puis entraîné pour le comité de Haute-Savoie. Quels souvenirs en gardes-tu ?

C.J : J’ai un excellent souvenir de mes années au comité 74, je n’oublie rien, mes anciens collègues des terrains sont toujours et encore mes meilleurs potes, je n’oublie pas les gamins que j’ai entraînés et je suis encore en contact avec beaucoup d’entre eux. Souvent je repense à tout ça et ça me manque. Surtout le contact avec les jeunes.

F.B : La plupart de nos lecteurs te connaissent désormais comme participante émérite de l’émission Koh-Lanta : peux-tu nous en dire plus sur cette expérience ?

C.J : Koh-Lanta, c’est depuis 5 ans une expérience quotidienne vu que je l’ai fait 3 fois …. Mais à chaque fois c’est l’éclate et l’adrénaline. J’adore, je suis dans mon élément et je n’ai pas encore réussi à dire non pour repartir. C’est l’enfer au paradis Koh-Lanta. J’aime y aller mais je sais que je vais en baver.

F.B : Qu’est-ce que le sport en général, et le badminton en particulier, t’ont apporté pour cette expérience ?

C.J : Le badminton en particulier mais aussi tous les sports auxquels je touche font que je me débrouille sur Koh-Lanta. Pour réussir sur les épreuves, selon moi, il vaut mieux être polyvalent. Et être sportif depuis toujours. Pas s’entraîner depuis 2 mois …

F.B : Comme on l’a vu, tu t’es un peu éloignée du monde du bad’. Continues-tu de jouer un peu ? Est-ce que cela te manque ? Si oui, quoi ? En trois mots qu’est-ce que le bad’ pour toi ?

C.J : Aujourd’hui, très honnêtement, le bad me manque beaucoup, j’avais une licence l’année dernière mais comme tout le monde je n’ai pas touché la raquette. Donc je m’en suis naturellement éloignée et j’ai fait des tas d’autres trucs en sport outdoor. J’aurais envie de reprendre une licence mais je n’ai pas de club proche. Et sûrement un manque de temps. Je rêverais de jouer sur les cours de Frangy, la BAF est mon club de cœur mais c’est à 50 min de chez moi et il y a peu de créneaux donc c’est compliqué.

Le bad’ en 3 mots pour moi c’est : COMPÉTITION – EXPLOSIVITÉ – CARDIO !

F.B : Le nombre de femmes sur les terrains, les chaises de coach, autours des terrains est toujours assez faible : conseillerais-tu le badminton à une jeune fille qui cherche son sport ? Que dirais-tu à une jeune badiste qui souhaite devenir entraîneure ?

C.J : Je conseille à n’importe quelle jeune fille de taper le volant, car le badminton développe de nombreuses « compétences » sportives : l’explosivité, l’équilibre, l’endurance, l’esprit de compétition, la puissance, la vitesse, etc… Tout ce dont on a besoin sur Koh-Lanta d’ailleurs ! 

Et être entraîneure, je n’en ai qu’un bon souvenir. Donc il faut y aller si l’envie est là. Ça change tous les jours !!!

F.B : La ligue lance cette saison un projet pour mettre en valeur l’implication féminine à tous les niveaux. Que penses-tu d’une telle initiative ?

C.J : C’est une excellente initiative de mettre en valeur l’implication féminine, je trouve que c’est une belle idée pour motiver les filles surtout à se mettre à la compétition et ainsi de se découvrir dans cet état d’esprit là que j’adore.

F.B : Pour finir, que peut-on te souhaiter pour les prochaines semaines et les prochains mois ? De notre côté, le rendez-vous est pris et tes supporters sont là !

C.J : Qu’on me souhaite surtout de m’éclater et de gagner ! J’ai tout donné comme toujours !

(NDLR: Vous pouvez découvrir ou redécouvrir « Clém’ la rage » dans Koh-Lanta la légende sur TF1 les mardi soirs. Sinon, il est toujours possible de déguster ses bons petits plats au «Sushi Fumi» à La Clusaz)

Retrouvez tous les portraits réalisés dans la plume de l’AURA dans l’onglet dédié

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *