Ligue AURA Badminton
04 76 91 47 86
ligueaurabadminton@badminton-aura.org

Le club du mois de juillet : Badminton Club de Bourg-de-Péage (26)

Created with Sketch.

Le club du mois de juillet : Badminton Club de Bourg-de-Péage (26)

Le club du mois de juillet :

Badminton Club de Bourg-de-Péage (26)

Florian Baud : Peux-tu nous présenter rapidement le club de Bourg-de-Péage ?

Gilbert Vourey : Le BCBP 26 a été créé en 1967 ce qui fait de lui le plus ancien club de Drôme-Ardèche. Nous sommes un club tourné vers les jeunes avec notamment 12 titres nationaux jeunes entre 1982 et 2000. Nous sommes actuellement plus de 200 licenciés dont 105 jeunes. Au BCBP 26 on joue de minibad à V9 !

F.B : Quels sont les atouts majeurs de votre club ?

G.V :La force du club réside avant toute chose dans ses bénévoles. Ils font vivre le club de par leurs actions au quotidien.Un grand nombre d’entre eux s’est formé à l’animation ou à l’entraînement mais également en tant qu’OT. D’un point de vue plus pratique, nous avons la chance d’avoir des créneaux du lundi au jeudi, ainsi que le samedi, pour les jeunes et pour les adultes. Pour ne rien gâcher, nous évoluons dans un complexe sportif de grande qualité.

F.B : Le club est très engagé sur de nombreux sujets et notamment sur la formation des jeunes avec un label EFB 3*, un label Or Minibad AURA et de nombreux jeunes dans le Projet Jeunes Détectés de la ligue. Est-ce une priorité pour vous et quels sont les secrets de votre réussite ?

G.V :Nous attendrons l’année prochaine pour le label or (il nous manquait un DE pour l’obtenir) Les jeunes sont effectivement notre priorité depuis toujours. Le contexte géographique pousse nos étudiants à partir dans les grandes villes pour poursuivre leurs études supérieures. Nous nous sommes donc organisés pour offrir aux plus petits les meilleures conditions possibles pour évoluer selon leurs désirs. Et pour cela nous avons mis le paquet sur les minibads et poussins en envoyant des flyers sur nos portes ouvertes aux 57 écoles du bassin. À ce jour, 18 d’entre eux ont moins de 8 ans. Nous leur offrons 2 entraînements par semaine avec des encadrants formés en nombre, puisqu’il nous est arrivé d’avoir 6 adultes pour 30 jeunes sur un créneau. Ce travail de masse effectué nous a permis de faire éclore certains jeunes dont 2 ont intégré le PJD cette année.  3 ont participé au Brassage National à Bourges (Gilles, Hugo et Maël).Hugoa participé au CEJ 3 à Nantes et Maël est sélectionné pour participer au DAN fin juin à Bourges. Une belle réussite pour la formation péageoise.

F.B : Cette saison, votre salarié Mathieu Fontanez passait sa formation DEJEPS à Voiron. Pourquoi l’avoir placé sur cette formation et quelles sont vos attentes alors que celle-ci se termine ?

G.V : C’est encore notre école de jeunes qui nous a poussé à retrouver un salarié diplômé. Nos bénévoles formés EB1 et EB2 ont permis de mettre en place des bases solides pour nos petits, mais la touche du professionnel nous semblait indispensable pour permettre de passer un niveau en terme de qualité et de variété d’entraînement. Avoir un salarié diplômé permet également d’avoir une crédibilité supérieure vis-à-vis de l’extérieur, les instances savent que nos jeunes sont parfaitement encadrés. Matthieu était déjà un bon entraîneur, mais ce diplôme lui a permis de passer un cap dans l’approfondissement de ces connaissances techniques et tactiques spécifiques au bad.

Il aura désormais la lourde tâche de permettre l’épanouissement de nos jeunes joueurs et nous permettre de franchir un cap en obtenant le label or minibad et pourquoi pas une 4ème étoile pour notre école de bad!

N’oublions pas que Matthieu intervient également auprès des adultes, qui apprécient beaucoup ses entraînements de par sa qualité mais également son dynamisme et sa bonne humeur.

F.B : Vous êtes également organisateurs d’un tournoi international avec tapis tous les ans. Pourquoi un tel événement et souhaiteriez-vous désormais l’ouvrir aux joueurs classés N1 ?

G.V : Les tournois sont souvent le reflet de nos clubs et nous avons à cœur de montrer qu’il existe un club de baddans une petite commune de la Drôme, qui se bouge et qui essaye de proposer un tournoi de grande qualité de par son organisation, son environnement et ses récompenses, du niveau des plus importants tournois nationaux. Il est important de préciser que nous avons joué dans une salle climatisée ce week-end pour notre tournoi de double. Un vrai luxe en ces temps de canicule.Tous les ingrédients sont donc réunis pour accueillir des joueursde très haut niveau.

Malheureusement, le calendrier ne nous permettra pas de l’ouvrir aux N1 la saison prochaine. Ce n’est que partie remise.

F.B : En parlant d’événement, vous avez organisé une sortie sur l’Alpes International U19 pour votre école de jeunes. Pourquoi ce choix ? Comment ces derniers ont-ils vécu leur journée à Voiron ?

G.V :Lorsque vous avez des mordus de bad, il suffit qu’un encadrant propose d’y aller pour que la troupe soit déjà sur place. Nos jeunes ont de l’ambition et se voient déjà sur les cours de Voiron pour disputer ce tournoi dans quelques années. Les IFB sont également un rendez vous incontournable pour certains. Vous devriez croiser quelques maillots du BCBP dans les gradins au mois d’octobre (on attendra un peu pour les voir sur les terrains)

F.B : Vous avez été mis à l’honneur par la ligue dans le cadre d’un clip vidéo réalisé lors de votre soirée 100% femmes à l’occasion de la journée internationale des droits de la femme le 8 mars dernier. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette initiative ? Pourquoi ce sujet vous tient-il à cœur ? Qu’en attendez-vous ? Conseilleriez-vous de telles actions aux autres clubs et pourquoi ?

G.V : Clairement nous sommes loin de la parité et il nous fallait essayer de proposer quelque chose de spécifique au public féminin pour faire venir des joueuses au club. En même temps, nous voulions fidéliser les femmes déjà présentes. Nous avons donc organisé 2 soirées ouvertes aux femmes des clubs de Drôme Ardèche et une soirée spéciale lors de la journée internationale des droits des femmes, ouverte également aux non licenciées, afin de leur permettre de (re)découvrir notre sport et surtout notre club. Une belle réussite puisqu’unequarantaine de joueuses étaient présentent dont NathalieNieson, Maire de Bourg de Péage, Mme Plasse, conseillère départementale, et Emmanuelle Antoine, Député.

Toutes nous ont sincèrement remerciés pour ces moments partagés et nous espérons en retrouver quelques-unes dans la liste de nos licenciés de la saison prochaine.

F.B : Pour finir, que peut-on vous souhaiter pour la fin de saison et surtout pour la saison prochaine ?

Pour cette fin de saison, il nous reste à passer de bons moments sur les terrains, un championnat départemental jeunes avec, nous l’espérons, des titres pour nos Péageois, une assemblée générale suivie d’une après midi festive et sportive et puis un peu de repos pour certains, des stages d’été pour d’autres.

Revenir pour une nouvelle saison que nous espérons être celle qui marquera l’arrêt des saisons COVID. Que nos jeunes gagnent plein de trophées et que nos adultes compétiteurs reviennent en force pour monter nos équipes d’interclubs le plus haut possible.

Retrouvez toutes les présentations de clubs réalisées dans la plume de l’AURA dans l’onglet dédié !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.