Ligue AURA Badminton
04 76 91 47 86
ligueaurabadminton@badminton-aura.org

Le point légal de juin : comment bien gérer la reprise du badminton ?

Created with Sketch.

Le point légal de juin : comment bien gérer la reprise du badminton ?

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER !

Le sujet de juin : comment bien gérer la reprise du badminton ?

Chacun d’entre nous, mineur comme majeur, est heureux d’avoir retrouvé ou de bientôt revenir sur les terrains, après cette bien trop longue interruption.

Si la FFBaD a travaillé en lien étroit avec le Ministère chargé des sports pour l’élaboration de protocoles permettant une reprise en accord avec le contexte sanitaire actuel, nous souhaitons aller encore plus loin dans l’accompagnement en vous parlant de la reprise au sens « sportif » du terme. Pour cela, Elsa Chapot, élue au conseil d’administration de la ligue en tant que médecin, nous a apporté ses précieux conseils.

Pour la plupart d’entre nous, le badminton est arrêté depuis octobre dernier. Si certains ont récemment retouché la raquette en extérieur et se sont maintenus en forme durant la période de fermeture des gymnases, nous savons que d’autres ont partiellement ou complètement arrêté toute activité sportive. 

Étant donné qu’il existe des risques, il nous semble important de vous les présenter et de réfléchir à une reprise raisonnable.

Des risques multiples et variés

Comme vous le savez, le badminton est un sport qui demande beaucoup sur le plan physique, que ce soit au niveau de l’intensité de l’effort qui va être produit ou au niveau de nos articulations qui sont fortement sollicitées et traumatisées.

La première chose importante à savoir est qu’après un long arrêt, une reprise brutale du sport multiplie par 2,5 les risques d’arrêt cardiaque chez les plus de 45 ans. Ce chiffre est encore plus important si la pratique est effectuée dans des circonstances « extrêmes » comme de fortes températures. Alors que nous approchons de l’été, la température dans les gymnases risque d’être un facteur aggravant.

Comment se prémunir contre ce risque ? Nous vous incitons à jeter un coup d’œil aux 10 règles d’or du club des cardiologues du sport (insérer l’affiche dans l’article). Nous ne saurions que trop conseiller aux clubs qui vont organiser des tournois dès la reprise de mettre en évidence cette affiche sur leurs manifestations.

Outre le risque cardio-vasculaire qui peut parfois être difficile (mais pas impossible) à prévenir, le deuxième risque important lors d’une reprise trop brutale est le risque de blessures musculo-tendineuses : une entorse de la cheville, une déchirure des ischios-jambiers, etc…

Une des blessures (et pas la moindre !) classique observée en badminton est la rupture du tendon d’Achille.

Si toutes ces blessures peuvent évidemment survenir n’importe quand, le risque est fortement multiplié si l’on n’a pas pratiqué depuis de longues semaines. En plus du manque de pratique, nous savons que les différents confinements qui se sont enchaînés ont pu avoir d’autres répercussions : augmentation du stress, de la fatigue, surcharge de travail pour certaines personnes, prise de poids, etc…

Cette dernière notion est primordiale : un changement de poids, même s’il paraît minime, aura une incidence sur tous vos muscles. Ainsi, si vous vous êtes légèrement laissé aller pendant la période de non-pratique, soyez prudent ! Il se peut que votre corps ne réagisse plus tout à fait de la même manière à votre retour sur les terrains.

Que faire pour éviter ces blessures ?

Comme nous venons de le voir, les risques sont nombreux et il n’est pas toujours aisé de les prévenir. Toutefois, nous pouvons vous donner quelques conseils qui vous permettront de diminuer grandement le risque de blessures dans les prochaines semaines.

Le premier conseil est quelque chose que vos entraîneurs vous répètent très régulièrement et qui va revêtir une importance encore plus capitale : il faut bien s’échauffer !

Oui, cela n’est pas forcément la partie la plus cool de la séance, oui, on veut retrouver du plaisir et de la convivialité le plus vite possible, mais un bon échauffement est indispensable. Soyez extrêmement vigilant sur ce point, allongez la durée de ce dernier si vous en ressentez le besoin, ajoutez des exercices, adaptez l’intensité… Bref, pour cela, c’est l’encadrant votre meilleur allié !

Nous avons tous été privés de notre sport favori pendant plusieurs mois, il serait dommage d’en « reprendre » pour 3 mois d’arrêt dès la reprise car on ne s’est pas échauffé correctement. 

Le deuxième conseil est de faire attention sur la quantité de badminton : le manque est grand, l’absence de notre sport favori est pesant mais n’en faites pas trop tout de suite !Si vous reprenez vraiment le sport en juin, n’ayez pas en tête l’idée de « compenser les derniers mois » en allant à la salle 3 ou 4 fois par semaine ! Le risque de blessure n’en sera que décuplé. Privilégiez plutôt une reprise modérée et progressive.

Le troisième conseil s’adresse particulièrement aux compétiteurs : la faim de compétition se fait ressentir et de nombreux clubs risquent de proposer des tournois pendant l’été. Attention : si vous venez juste de reprendre le badminton, nous vous conseillons un délai de 4 semaines avant de vous inscrire sur un tournoi. Reprendre le rythme de l’entraînement n’est déjà pas aisé, celui de la compétition encore moins ! D’autant plus que vous risquez de jouer contre des personnes qui ont gardé la forme durant les derniers mois et seront beaucoup plus prêtes que vous à affronter une journée de 3 matchs minimum.

Un dernier conseil : puisque nous avons parlé du début de la séance et de l’échauffement, un petit mot sur la fin de séance. A l’instar de l’échauffement, les étirements de fin de séance vous aideront dans la récupération (si vous avez oublié, le badminton peut provoquer de bonnes courbatures les jours qui suivent sa pratique). C’est d’autant plus important si vous comptez reprendre à raison de plusieurs séances par semaine.

Enfin, qui dit fin de séance, dit souvent moment de convivialité : c’est l’essence même de notre sport et l’une des raisons principales qui nous poussent à le pratiquer. C’est aussi ce qui a le plus manqué à une partie d’entre nous, mais comme pour le reste : profitez-en tout en étant raisonnable et modéré ! Contrairement à une légende qui traverse les gymnases, le meilleur ennemi des crampes et des courbatures, c’est l’eau, pas la bière ! Une alimentation équilibrée et adaptée vous aidera aussi à vivre la reprise du sport le mieux possible.

Voilà, vous avez toutes les clés en main pour une reprise au top : protocoles et conseils de santé ! Bonne reprise à tout le monde !

Retrouvez l’historique de nos articles sur les sujets réglementaires et administratifs dans l’onglet dédié !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.